Queen Betsy, tome 02 : Vampire et fauchée – MaryJanice Davidson

Couverture Queen Betsy, tome 02 : Vampire et fauchée

Quatrième de couverture

« Renoncer à mon amour des chaussures ? Plutôt crever. Ah, c’est déjà fait. N’empêche, je suis la reine des vampires maintenant, la mode est éternelle et moi aussi. Sauf que… être souveraine ne paie pas les factures, étonnant non ? Par chance, j’ai décroche le job rêvé : vendeuse chez Macy’s ! À moi les réductions ! Oui, bon, j’ai d’autres problèmes dont je me passerais bien : certains vampires contestent mon statut et, franchement, je serais bien la dernière à le leur reprocher. Mais voilà, des gens meurent à cause de moi et je vais bien devoir m’en mêler pour en moucher quelques-uns. Parfaitement ! »

Mon avis

Pour faire court

Les points positifs : des personnes toujours attachants, un style d’écriture léger et agréable, une histoire intéressante.

Le point négatif : tout va trop vite.

Une bonne suite

Je m’étais lancée dans les aventures de la vampire Betsy il y a assez longtemps et pour une raison ou une autre, je n’avais pas lu le tome 2 avant aujourd’hui. Malheureusement, je ne me souvenais presque plus de l’histoire, mais je me suis vite replongée dedans et l’auteure fait parfois des références au premier tome donc je ne me suis pas perdue. Sans compter que l’on a pas vraiment besoin d’avoir lu le premier tome pour comprendre ce qu’il se passe dans celui-ci. J’étais donc très contente de retrouver Betsy et de suivre ses nouvelles aventures.

Une nouvelle intrigue

Après Nostro, la Reine Betsy doit faire face à un nouvel ennemi. Des vampires se font tuer par un groupe d’individus sans merci. Ils savent visiblement comment s’y faire, ils ont des pieux et des balles à tête creuse remplie d’eau bénite. De plus, ils savent reconnaître les vampires. Qui sont-ils ? Pourquoi font-ils ça ? Betsy, ses deux amis mortels Jessica et Martin, ainsi que les vampires dont le fameux Sinclair vont devoir partir à la chasse aux tueurs de vampires. J’ai beaucoup aimé cette histoire et j’avais hâte de découvrir qui était le véritable coupable.
J’ai également aimé l’autre intrigue : Betsy a des problèmes d’argent et doit se trouver un travail. Cependant, j’aurais aimé qu’elle soit un peu plus développée. Étant donné que le titre est Vampire et fauchée, je pensais que l’évolution de notre reine à Macy’s tiendrait une place plus important dans le livre. Pour moi, c’était vraiment, vraiment secondaire et j’ai été un peu déçue. Même si j’ai apprécié ma lecture, je m’attendais à plus.

Une lecture très (trop ?) légère

La plume de MaryJanice Davidson est très simple à lire. Il n’y a pas de détails futiles, tout s’enchaîne très vite, le nombre de personnages n’est pas excessif, l’intrigue n’est pas trop compliquée. C’est le genre de lecture parfait pour décompresser, c’est donc idéal pour les vacances. Cependant, j’avais déjà trouvé que le premier tome était un peu superficiel. Je m’étais dit qu’il s’agissait du livre introductif de la saga et que l’auteure ne voulait pas trop en dévoiler, mais étant donné que ce second tome me laisse également sur ma faim, je pense que toute la saga sera ainsi. Une plume légère et agréable à lire, mais des intrigues peu poussées. Cela ne veut pas dire que je vais arrêter de lire cette saga, car j’aime beaucoup Betsy, mais je dois m’attendre à rester frustrée. Je sais que je ne dois pas avoir énormément d’attentes !

Citations

Bonjour, je m’appelle Betsy. Je suis féministe, je travaille pour subvenir à mes besoins et je ne reçois pas d’ordre de connards à canines. Ravie de te rencontrer.

J’avais l’impression de passer à côté de quelque chose, mais je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. Putain ! Pourquoi avais-je reçu la beauté au lieu de l’intelligence? D’habitude, ça m’était était égal, mais ce soir…

Publicités

Queen Betsy, tome 01 : Vampire et célibataire – MaryJanice Davidson

Couverture Queen Betsy, tome 01 : Vampire et célibataire

Quatrième de couverture

« Cette semaine, j’ai perdu mon boulot, je suis morte dans un accident et, quand je me suis réveillée à la morgue, j’étais devenue une vampire. Bon, il y a des côtés positifs : je suis désormais super forte et les hommes semblent bien plus sensibles à mon charme de suceuse de sang. Il faut juste que je m’habitue à mon nouveau régime liquide… Autre problème : mes amis du monde de la nuit disent que je suis une sorte de reine annoncée par une prophétie ridicule. Ils ont besoin de moi pour renverser un vampire assoiffé de pouvoir, au look trop ringard ! Le cadet de mes soucis ! Sauf qu’ils ont des moyens de pression efficaces, comme la nouvelle collection Manolo Blahnik ; une fille qui se respecte ne peut pas dire non… »

Mon avis

Voilà déjà un petit moment que se livre traînait dans ma PAL. Malgré les conseils de ma grande sœur, qui aime se plonger les aventures de Betsy, j’hésitais un peu car j’avais peur d’être déçue. En fait, je ne suis pas très friande de toutes ces histoires de vampire. Je trouve que tout cet engouement autour de la bit-lit a fait que beaucoup de livres « vampiresques » sont sortis en même temps, et que la quantité a pris le pas sur la qualité. Mais bon, quand faut y aller, faut y aller! Et au final, j’ai passé un très bon moment de lecture.

Au début du livre, nous faisons la connaissance d’Elizabeth Taylor (non non, pas celle à laquelle vous pensez). Cette trentenaire est loin d’avoir une vie idyllique. Elle vient de se faire virer de son travail de secrétaire, elle est célibataire, vit avec son chat et elle a une belle-mère, surnommée affectueusement Le Thon, à peine plus âgée qu’elle. Et pour ne rien arranger, Elizabeth, que préfère le patronyme de Betsy, se fait renverser par une voiture. Le choc est d’une telle violence qu’elle ne survit pas à ses blessures. Mais quelque chose à laquelle elle ne s’attendait pas se produit. Elle revient à la vie. Enfin, elle découvre à son réveil qu’après sa mort elle s’est transformée en créature mythique : un vampire. Seulement, Betsy n’est pas vampire comme les autres. Dormir dans un cercueil, traîner dans les cimetières en pleine nuit, se joindre à une armée de vampires dirigés par un leader charismatique ? Très peu pour elle. Non, ce que Betsy veut, c’est retrouver sa vie d’avant. Informer ses parents et sa meilleure amie Jessica qu’elle est de retour et vivre comme si de rien n’était. Mais il semblerait bien que la jeune femme n’est pas un vampire comme les autres et elle va devoir choisir son camp entre Nostro, le fou répondant à tous les clichés des films vampiresques (le sex-appeal en moins), et Eric Sainclair, un vampire très séduisant mais un peu trop autoritaire et méprisant…

Tout d’abord, je dois dire que j’ai adoré le personnage de Betsy. Je la trouve attachante, marrante et j’aime sa façon de réagir aux événements qui viennent chambouler sa vie. Car contrairement à la plupart des autres livres mettant en scène des jeunes vampires, Betsy ne devient pas du jour au lendemain une créature ténébreuse et terriblement stéréotypée. Elle essaie de reprendre un cours de vie normal et surtout elle contrôle sa soif de sang humain. Justement j’avais un peu peur de ça car sur la couverture du livre, on voit une jeune femme blonde avec des mèches roses et une robe noire… bref, un gros cliché. Mais au final, la jeune femme découvre en même temps que le lecteur les avantages et inconvénients de sa nouvelle vie, et c’est plutôt appréciable.

En ce qui concerne les autres personnages, j’ai bien aimé Jessica et Marc ainsi que Tina. J’ai eu un peu plus de mal avec Sinclair car, avouons-le, il se comporte assez mal avec Betsy au début. Et plus on en sait sur lui et plus on se dit que cet homme est loin d’être respectable! Mais bon, c’est aussi un vampire depuis plusieurs siècles et en apprenant à le connaître, on comprend certains de ces agissements (même si ça ne les excuse pas pour autant). J’attends donc les prochains tomes pour juger réellement ce personnage.
Quant à Nostro, lui est un pur cliché du vampire, dans sa façon de parler et de se comporter. Mais l’avantage est qu’on ne le rencontre pas si souvent que ça dans le livre.

Maintenant, parlons de l’histoire en elle-même. On peut dire qu’elle n’est pas très poussée. Je pense que ce tome est juste un genre d’introduction à la nouvelle vie de Betsy. On en apprend pas énormément sur les vampires et il n’y a pas beaucoup d’actions pures (les vampires ne passent pas leur temps à se combattre ou à lutter contre d’autres créatures mystiques). Mais tout de même, j’ai trouvé cette lecture sympathique et très divertissante. Personnellement, je me suis plongée sans problème dans l’histoire. D’ailleurs on peut même dire que je l’ai dévorée puisque j’ai lu plus de la moitié du livre en une seule après-midi. J’espère tout de même que les prochains tomes seront plus mouvementés, ce serait dommage de se lasser! Sinon, j’ai beaucoup aimé le rebondissement à la fin du livre! Je ne m’y attendais pas et c’était une agréable surprise.

J’ai bien aimé le style de l’auteur, très fluide et très simple à lire. Bon, par contre, certains passages sont assez « épicés » (dans le même genre que All I want for Christmas, si vous voyez ce que je veux dire). Et je trouve ça tout simplement dommage. On a l’impression qu’on ne peut plus lire un livre sans avoir une scène dans ce genre. Ce n’est pas indispensable et ça n’apporte rien à l’histoire. C’est triste de se dire que même dans le domaine littéraire, le sexe fait vendre! Enfin bref… Il faut s’y faire je crois.

En résumé, ce premier tome de la saga Queen Betsy est une bonne découverte et je lirais sans aucuns doutes le tome suivant.

Citations

Après tout, j’étais affalée sur le canapé avec mon pyjama à sushis et mes pantoufles en forme de pattes de monstre. La table basse croulait sous le poids des livres et Autant en emporte le vent passait à la télé. 

J’étais en train de grimper cinq étages à la verticale. Moi! Alors qu’en sport, au lycée, j’étais incapable d’escalader cette foutue corde, même celle avec des nœuds!

– Tu vois les daims, là-bas ?
Je suivis son regard. Effectivement, il y avait une biche et son faon à une vingtaine de mètres de nous. Je ne les avais pas entendus, ni vus. Il faisait sombre et ils se fondaient parfaitement dans les bois.
– Affirmatif !
– On va essayer de s’en approcher. Touche la biche avant qu’elle s’aperçoive de ta présence.
– Et je lui cause une crise cardiaque ? C’est un mère de famille ! Sale sans-cœur !
– Choisis le faon alors, répondit-il patiemment.
– Faire peur à Bambi ? Sinclair, je te jure, si tu n’étais pas déjà un vampire, tu irais brûler en enfer !