Idaho – Andria Williams

par alltimereadings

Couverture Idaho

Résumé :

« Etats-Unis, 1959. Lorsque Paul est muté à Idaho Falls, sa femme, Natalie, et leurs deux petites filles s’installent avec lui dans une base militaire au milieu du désert. Au cœur de cette communauté isolée, il est difficile de se lier d’amitié et dangereux de se faire des ennemis. Dans un climat étouffant de secrets et de trahison, leur mariage résistera-t-il aux tensions qui montent inexorablement ?
Des personnages inoubliables, un cadre hors du commun, une langue précise et lyrique… Le portrait, subtil et poignant, d’un mariage comparé à juste titre à La Fenêtre panoramique de Richard Yates, adapté à l’écran sous le titre Les noces rebelles. »

Mon avis :

Je remercie Le Livre de Poche pour l’envoi de ce livre ! Lorsque j’ai vu ce roman dans la sélection du mois, j’ai tout de suite craqué sur le résumé et la couverture. En effet, ce livre réunit deux des choses qui me passionnent tout particulièrement : les États-Unis des années 50-60 et l’armée américaine.

Résultat de recherche d'images pour "army wives gif tumblr"

En juin 1959, Paul Collier est contraint de déménager à Idaho Falls avec sa femme et ses deux filles. La ville n’est pas à proprement parler une base militaire mais la majorité de ses habitants à un rapport avec l’armée, et pour cause ! Des réacteurs nucléaires ont été implantés à quatre-vingt kilomètres de là et sont contrôlés par des ingénieurs et des soldats pour la maintenance. Paul et sa femme Nat vont donc devoir trouver leur place dans ce monde barbare où les hommes sont prêts à tout pour obtenir une promotion et où les femmes n’ont d’autres occupations que de raconter des ragots sur leur voisins. Si Paul arrive plus ou moins à s’intégrer grâce à deux collègues sympathiques, Nat a du mal à se comporter en épouse et en mère modèle. Faire une promenade avec ses filles habillées à la va vite et mal peignées ne la dérange pas le moins du monde. Les Collier arrivent à trouver un certain équilibre pendant ces premiers mois à Idaho Falls. Mais voilà que Paul va faire une grave erreur et va devoir s’éloigner de sa femme et de ses filles pendant quelques temps. Cette harmonie familiale fragile pourrait bien voler en éclat et entraîner un tas de conséquences inattendues…

Je me sens comme un bibelot dans une vitrine, vous comprenez ? Comme si je restais là, sans bouger, en attendant que quelque chose m’arrive. Comme si je n’avais pas pris l’air depuis des années.

Ce livre n’a pas été un coup de coeur mais je l’ai tout de même apprécié. L’histoire est intéressante dans son ensemble puisqu’elle réunit pas mal de thèmes. Il y a tout d’abord la vie d’une famille des années 50 que l’on découvre avec Nat et Paul mais également avec Jeannie Richards et son mari. À cette époque, l’homme partait travailler tandis que la femme restait à la maison pour s’occuper du ménage et des enfants. Il était donc assez intéressant de voir comment les femmes s’adaptaient à ce mode de vie qui leur était plus ou moins imposé et de comprendre leur besoin d’émancipation grandissant. Ce livre se déroule dans une petite ville et on sait tous ce que cela veut dire. Cela ajoute un petit plus à l’histoire puisque tous les personnages se connaissent et sont, en quelque sorte, obligés de se fréquenter. Bon, ça n’a rien de très original mais personnellement, j’aime bien ce genre d’histoires où l’action est bien délimitée dans l’espace. Je trouve que cela nous aide à nous représenter la ville, les rues commerçantes, la façon dont les maisons sont disposées et on se retrouve plongé dans l’univers des protagonistes. Le nucléaire, sujet très épineux à l’époque, prend également une place très importante dans ce livre. C’était très intéressant mais surtout très angoissant car on se demandait à chaque instant si Idaho Falls n’allait pas être soufflée par une catastrophe nucléaire. En revanche, le côté militaire a brillé par son absence. A part le fait qu’il y ait une hiérarchie entre les soldats et que certains hommes soient envoyés en mission loin de leur famille, on ne retrouvait pas forcément le thème de l’armée. Dommage !

Résultat de recherche d'images pour "bree van de kamp gif tumblr"

En ce qui concerne les personnages, ils ont tous été intéressants à mes yeux. Certains se sont montrés réellement détestables, comme le couple Richards par exemple. Mais leur histoire est intéressante et on a toujours envie d’en savoir plus sur eux. D’ailleurs, j’étais ravie de voir que quelques chapitres se concentraient sur Jeannie et son mari plutôt que sur Nat et Paul. J’avais peur de rentrer dans une certaine monotonie si on alternait indéfiniment les chapitres se concentrant sur elle et ceux se focalisant sur lui. Les petites parenthèses amenées par les Richards étaient donc très appréciables. En revanche, on ne peut pas dire que je me sois attachée aux protagonistes. Certes, leurs vies et leurs parcours m’ont intéressée, mais je ne les ai pas appréciés plus que cela. Il faut avouer que Nat est assez particulière dans sa façon de se comporter. Elle est également un peu lunatique et j’ai souvent eu du mal à la cerner. Quant à Paul, il a beau aimer sa famille, il a du mal à comprendre les besoins de sa femme et de ses filles. Il m’a été difficile de le comprendre, lui aussi ! Quant au couple Richards, ils apportent un peu de piquant dans cette ville qui en manque tant !

Que Jeannie plaisante au sujet de son âge, c’était une chose, mais c’en était une autre de voir qu’Estelle semblait croire sérieusement que Jeannie avait un million d’années.

En général, la plume de l’auteur m’a bien plue. Les dialogues sonnaient bien, les passages descriptifs étaient agréables à lire et nous permettaient facilement de nous représenter visuellement la scène et les émotions des protagonistes sont bien mises en avant. En revanche, le rythme de ce livre m’a déçu. A certains moments, il se passe tout un tas d’évènements en à peine quelques pages et à d’autres moments, rien de particulier ne se produit pendant tout un chapitre. Parfois, j’étais à fond dans l’histoire, j’attendais la suite avec impatience et bim, je me retrouvais face à un long passage narratif qui n’avait pas grand intérêt pour l’histoire en elle-même. Cela cassait un petit peu mon rythme de lecture et explique pourquoi j’ai mis un peu de temps à lire ce roman.

En résumé, j’ai apprécié ce livre qui a su attiser ma curiosité sur certains évènements comme l’explosion du réacteur CR-1 qui a vraiment eu lieu en 1961. En revanche, les personnages difficiles à cerner et les passages narratifs légèrement trop longs m’ont fait passer à côté du coup de coeur.

Note : 16/20
Résultat de recherche d'images pour "desperate housewives gif tumblr"

Chaque fois qu’ils quittaient un endroit, il regardait droit devant lui, mais Nat serait toujours celle qui regarderait en arrière.

Publicités