Lettres à Paris – Vincent Duclert/Collectif

par alltimereadings

Couverture Lettres à Paris

Résumé :

« Paris, capitale de la France, boussole pour le monde, cité culturelle et intellectuelle au patrimoine sans égal est depuis toujours un objet de fascination. Celle que l’on surnomme « la Ville Lumière » est aussi au centre d’importants bouleversements politiques et d’événements parfois sanglants : la prise de la Bastille en 1789, la Commune de Paris en 1871, la révolte des étudiants en Mai 68 et, plus récemment les attentats meurtriers de 2015.
L’historien Vincent Duclert a réuni ici près de 40 textes qui retracent l’histoire, la culture et les aspirations dont Paris est le théâtre. Tous ont écrit sur elle : les grands auteur classiques comme nos contemporains (D’Émile Zola à Patrick Modiano), les hommes politiques comme les poètes (Guillaume Apollinaire, Léopold Sédar Senghor, Léo Ferré), les Parisiens comme les écrivains venus d’ailleurs (Nina Berberova, Ernest Hemingway, Sandor Marai). »

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Livre de Poche pour l’envoi de ce livre!

Lorsque j’ai reçu ce livre, j’étais persuadée qu’il allait me plaire. Je m’attendais à une lecture très émouvante, je me disais que j’allais découvrir un Paris en fête, un Paris dans lequel le peuple ne se laisse pas faire et continue de vivre malgré la peur ou la colère qui essaie de s’insinuer dans son esprit. Malheureusement, ce n’est pas vraiment ce que j’ai trouvé dans ce livre et j’ai donc été déçue…

Afficher l'image d'origine

Dans Lettres à Paris, Vincent Duclert a réuni divers extraits, d’auteurs très différents comme Montesquieu ou Charles de Gaulle. Ses textes sont placés dans un ordre chronologique : on débute au XVIe siècle pour terminer en 2015, après les attentats de Paris. On passe donc par tout un tas d’étapes comme la Commune, les deux guerres mondiales ou Mai 68. Ces textes prennent différentes formes : des extraits de romans, des discours, des poèmes ou même des chansons. Le but étant de nous faire découvrir tout le patrimoine historique et l’aspect multiculturel de notre capitale. Malheureusement, j’ai souvent été déçue du choix des textes.

Paris est la capitale de la civilisation, qui n’est ni un royaume, ni un empire, et qui est le genre humain tout entier dans son passé et dans son avenir. Et savez-vous pourquoi Paris est la ville de la civilisation ? C’est parce que Paris est la ville de la révolution.

En effet, je me suis demandée à plusieurs reprises lors de ma lecture pourquoi tel texte avait été choisi pour apparaître dans ce recueil. J’ai trouvé qu’à certains moments, le rapport à Paris était très minime, qu’il fallait aller le chercher entre les lignes. En débutant cette lecture je m’attendais à me plonger complètement dans le passé de cette ville, mais visiblement j’avais tort. J’ai parfois eu l’impression qu’un texte avait été choisi parce qu’un seul petit élément géographique plaçait l’action à Paris. Or, le texte en lui-même ne traitait pas directement de cette ville mais plutôt de l’état d’esprit d’un personnage par exemple. Ce n’était pas très pertinent à mes yeux.

J’ai également un problème au niveau des auteurs choisis. Je ne me permettrais pas d’en dire du mal évidemment, mais ce sont loin d’être mes auteurs préférés. Je n’adhère vraiment pas à leur style d’écriture. Que ce soit Montaigne, Patrick Modiano ou Baudelaire et Apollinaire avec leurs poèmes… ça ne m’a vraiment pas plu. Bien que tous les extraits soient plutôt courts (toujours moins de 4 pages), je trouvais parfois le temps bien long! Par conséquent, quand je n’aimais pas le style de l’auteur et que l’extrait ne me semblait pas véritablement en lien avec Paris, je n’appréciais pas du tout ma lecture. Ce livre est court, 134 pages. Malgré cela, j’ai mis du temps à le lire car je ne passais pas un bon moment de lecture. C’était surtout le cas pour la première moitié de ce recueil.

Afficher l'image d'origine

A partir de la seconde moitié, les textes traitent de sujets qui m’intéressaient déjà plus comme les deux guerres mondiales. C’était donc plus intéressant pour moi et c’est surtout cela qui justifie ma note finale. Le style des auteurs me plaisaient et la relation avec Paris était plus flagrante. Sans surprise, mon extrait préféré se trouve dans cette deuxième moitié : il s’agit du fameux discours du général de Gaulle à la Libération de Paris! Rien qu’en le lisant, j’en ai eu des frissons. J’ai également beaucoup apprécié les deux derniers textes puisqu’ils parlaient des attentats, de la reconstruction de la ville et de ses habitants après ces attaques meurtrières. En fait, ces deux textes illustrent ce que je m’attendais à trouver dans l’ensemble de ce livre. Ils sont vraiment émouvants et justement je m’attendais à être émue par ma lecture! C’est dommage que je n’ai retrouvé cet aspect qu’à la toute fin de ma lecture.

Nous autres, qui aurons vécu les plus grandes heures de notre Histoire, nous n’avons pas à vouloir autre chose que de nous montrer, jusqu’à la fin, dignes de la France. Vive la France!

En réalité, j’ai été déçue dès les premières lignes de ce livre. L’introduction de Vincent Duclert ne m’a pas plu, je n’ai vraiment pas accroché et je me disais « heureusement qu’il ne fait que l’introduction sinon j’arrêterai ma lecture toute de suite ». Je n’ai pas aimé son style d’écriture qui était, à mon goût, beaucoup trop pompeux. Je n’aime pas quand les gens en font trop dans la préface. Je n’aime pas non plus quand ils interprètent les propos de tel ou tel auteur. Pour être tout à fait honnête ça me rappelle mes cours de littérature et j’en ai plus qu’assez qu’on décortique des textes littéraire en disant « l’auteur voulait dire … cela signifie assurément que… il a écrit ça pour telle raison ». STOP. Il faut parfois apprendre à relativiser les choses et ne pas se dire qu’un écrivain à voulu donner une signification à chacun de ses mots, chacune de ses virgules. Enfin bref, tout ça pour dire que je n’ai aimé ni l’introduction du livre ni le petit texte de présentation qu’on trouve avant chaque extrait car l’auteur en faisait beaucoup trop.

Pour finir sur une note positive, je dois dire que je trouve la couverture très jolie. Elle est sobre, les dessins sont simples mais le rendu est vraiment très sympa. J’aime beaucoup la police d’écriture utilisée pour le titre.

En résumé, je m’attendais à une lecture vraiment très touchante et je me suis retrouvée avec des textes qui m’ont rarement plu. Les extraits choisis ne m’ont pas toujours semblé en rapport avec le sujet principal qu’est Paris. Malheureusement, je n’ai pas non plus accroché au style de certains des auteurs et ma lecture n’a donc pas été des plus agréables. Honnêtement je ne peux pas vous conseiller ou déconseiller ce livre. Libre à vous de jeter un petit coup d’œil aux différents auteurs présents dans ce livre et si vous aimez leur plume alors lancer vous sans hésiter!

Note : 10/20
Afficher l'image d'origine

Citoyens, Paris triomphera, parce qu’il représente l’idée humaine et parce qu’il représente l’instinct populaire.

Publicités