Zéro Déchet – Béa Johnson

par alltimereadings

Couverture Zéro Déchet

Résumé :

« Béa Johnson nous explique comment elle et sa famille ont maintenu leur style de vie tout en ne produisant quasiment aucun déchet. Ils ont réduit leurs dépenses annuelles de 40 %, et n’ont jamais été en aussi bonne santé, à la fois physiquement et émotionnellement.
Elle nous donne des centaines de trucs faciles pour une vie respectueuse de l’environnement qui, même pour les plus occupés d’entre nous, sont simples à appliquer.
Sa devise (et seulement dans cet ordre) : « refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter ». Plus d’une centaine d’outils et astuces : Pourquoi mettre une brique dans le réservoir d’eau des toilettes ? Comment faire son mascara, sa laque ou son dentifrice? Comment fabriquer sa propre moutarde, emballer le déjeuner des enfants sans utiliser de plastique, avoir une alimentation saine et sans gâchis, créer ses produits d’entretien et éviter tous les toxiques, refuser les pubs intempestives dans la boîte aux lettres, faire son papier recyclé ou son compost ? »

Mon avis :

Aujourd’hui je vais vous parler d’un genre inédit sur mon blog : les livres « pratique » qui vous conseillent et vous orientent vers un nouveau mode de vie. Vous avez sûrement tous déjà entendu parler de Béa Johnson, cette française expatriée aux Etats-Unis qui s’est lancée dans une vie « sans déchets ». Cela me laissait très sceptique au début, mais ma sœur essayant d’adopter ce mode de vie m’a fait comprendre que certaines pratiques, comme acheter de la nourriture en vrac, sont très faciles à mettre en place. Je me suis donc lancée dans ce livre pour en apprendre un peu plus et glaner quelques conseils.

Tout a changé il y a quelques années. Ma grande maison n’a pas brûlé, pas plus que je ne suis devenue moine bouddhiste. Voici mon histoire.

Afficher l'image d'origine

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par les points négatifs. Ils sont moins nombreux que les points positifs, mais j’ai trouvé important de vous en parler. Ces « mauvais points » ne sont pas anodins…
Comme je vous le disais, dans ce livre, Béa Johnson nous donne des conseils pour vivre normalement tout en essayant de réduire notre empreinte carbone et donc notre impact néfaste sur l’environnement. Mais certaines de ces idées me semblent trop exagérées. Dans certains cas je trouve même que ses propos sont « graves ». Dans son chapitre traitant des enfants, l’auteure dit qu’à partir de 2 enfants, il serait mieux d’envisager l’adoption si l’on souhaite encore agrandir sa famille. Elle donne ensuite quelques conseils sur les moyens de contraception. Honnêtement, je ne m’attendais pas à trouver ce genre de propos dans un livre traitant de l’écologie et des déchets. Certes, on peut dire qu’elle aborde tous les sujets. Mais pour moi, cela va trop loin.
Autre détail qui m’a un petit peu agacée : dans son chapitre sur « La salle de bains », Béa Johnson parle des problèmes de vues. Elle conseille tout d’abord de mettre des lunettes plutôt que des lentilles (celles-ci n’étant pas recyclables, les produits d’entretien non plus). Bon. A la limite. Mais ensuite, elle dit que pour les myopes, c’est encore plus facile. Il suffit de se faire opérer. Mais oui pardi! Pourquoi n’y avais-je pas pensé plus tôt ?… Sûrement parce que 1) il faut remplir certains critères pour se faire opérer 2) l’opération coûte littéralement une BLINDE 3) j’ai un tout petit peu la frousse de devenir mal/non-voyante.

Nous avons accordé trop d’importance aux « choses ». Chercher la simplicité nous permettrait d’avoir une vie plus riche, plus sensée.

Mais bref, passons. Le reste de ce livre est plutôt positif. L’auteure nous explique tout d’abord comment et pourquoi elle a décidé de se lancer dans un mode de vie sans déchet. Elle fait aussi pas mal d’autodérision en disant que son expérience nous sera favorable, car nous n’aurons pas à tester toutes les choses loufoques qui nous passe par la tête et qui sont passées par la sienne avant! (Elle a été jusqu’à chercher de la mousse dans le forêt pour remplacer le papier toilette…)

project runway environment gif

Après cette brève introduction, on rentre directement dans le vif du sujet. Le premier sujet abordé est celui de la cuisine. Béa Johnson nous donne beaucoup d’astuces pour faire nous courses en vrac, choisir les bons aliments et surtout nous ORGANISER. En fait, son nouveau mode de vie est basée sur 5 règles à suivre dans cet ordre, et uniquement dans cet ordre là : refuser, réduire, réutiliser, recycler et enfin composter. Elle nous aide à appliquer ces cinq principes dans notre vie quotidienne. Libre au lecteur de les mettre en place bien sûr. D’ailleurs, certaines de ces règles sont assez dures à appliquer quand on est, comme moi, une étudiante vivant dans un petit studio. Mais bon, l’auteure nous donne beaucoup d’astuces et surtout nous encourage à revoir notre façon de vivre. Surtout, elle nous motive en nous disant que chaque petite action peut changer les choses. En fait, ce livre résonne comme une sonnette d’alarme, comme une prise de conscience. La Terre et les ressources ne sont pas inépuisables et Béa Johnson nous le fait très bien comprendre.
L’auteure a très bien conçue son livre dans le sens où ses conseils sont classés par catégorie. Il est donc très facile de retrouver un élément en particulier que ce soit dans le chapitre « Cuisine et provisions », « Ménages et entretien », « Les fêtes et les cadeaux » etc. Mais si je devais rajouter un petit bémol, je dirais qu’il y a beaucoup de répétitions. Les cinq règles de bases sont tellement importantes qu’elles sont rabâchées à de nombreuses reprises. C’est tellement répétitif qu’on est un peu lassé à la fin. Cependant, hormis ce détail, l’écriture de Béa Johnson est plutôt fluide et agréable à lire.

Un soir, en rentrant d’un dîner entre amis, pour lequel je portais une tentative de mascara fait maison, je me rendis compte que (1) lorsque j’ai un problème de maquillage mes amies ne me préviennent pas et (2) mon mascara avait fondu et m’avait fait des yeux de raton laveur !

En bref, ce livre est bien conçue sur la forme et intéressant sur le fond. On y trouve beaucoup d’idées pour adapter notre mode de vie aux ressources fournies par notre planète. D’après l’auteure, cette façon de vivre sans produire plus d’un litre de déchet par an est aussi avantageuse sur le plan économique que sur celui de la santé. Cependant, elle se montre parfois trop excessive et cela m’a dérangée voire même agacée à certains moments. Je vous conseille ce livre si vous souhaitez en apprendre plus sur un mode de vie plus respectueux de l’environnement ou si vous êtes simplement curieux. Cet ouvrage sera pour vous un vrai déclic, du moins, il vous fera prendre conscience de certaines choses.

Note : 13/20
Afficher l'image d'origine

Mon but, mon ambition, est de partager avec mes lecteurs les trucs et astuces qui ont fait leurs preuves chez moi et qui m’ont aidé à me rapprocher le plus possible du zéro déchet.

Publicités