Peter Pan – James M. Barrie

par alltimereadings

Couverture Peter Pan

Résumé :

« Peter Pan est un petit garçon bien étrange. Il est vêtu de feuilles, ne connaît pas son âge, et ignore ce qu’est un baiser. Wendy est intriguée par ce petit bonhomme qui lui rend visite la nuit, accompagné d’une lumière tintinnabulante nommée Clochette. D’où vient-il donc ? 
« Je me suis enfui le jour de ma naissance », répond Peter Pan. « Je ne veux pas devenir un adulte, alors depuis, je vis au pays des fées. Sais-tu d’où viennent les fées ? Lorsque le premier de tous les bébés se mit à rire pour la première fois, son rire se brisa en milliers de morceaux, et chaque morceau devint une fée. » 
Wendy et ses deux frères, John et Michael, n’hésiteront pas bien longtemps à suivre Peter Pan et Clochette sur l’Île merveilleuse, au pays de l’Imaginaire… »

Mon avis :

En commençant ce blog et en flânant sur Livraddict, je me suis rendue compte qu’en réalité, je ne connaissais que peu de conte originels. Pour les adaptations Disney, je suis à jour, mais pour la lecture des contes, là je suis à la ramasse! Et, étant donné que j’aime beaucoup le dessin animé (et aussi que j’ai un petit faible pour l’acteur qui joue Peter dans la série Once Upon A Time…) je me suis dit que ce serait une bonne idée de me lancer dans la lecture de Peter Pan. Et sincèrement, j’ai adoré!

Afficher l'image d'origine

Le livre débute donc dans la maison des Darling. On fait la connaissance des parents et de leurs trois enfants : Wendy, John et le petit Michael. Toutes les nuits, comme beaucoup d’enfants, ils rêvent du pays de l’Imaginaire, chacun se l’imagine à sa manière. Certains y voient des pirates, d’autres des fées, d’autres des indiens… Mais tous connaissent Peter Pan. Leurs parents trouvent ça très amusant qu’ils parlent de Peter comme s’il était réel. Mais peu à peu, Mme Darling commence à s’inquiéter. Et si ce Peter et ce pays de l’Imaginaire était réel ? Ses enfants partiraient-ils un jour, sans prévenir ?

Aussi, à peine la porte du n°27 se fut-elle refermée sur M. et Mme Darling qu’un frémissement secoua tout le firmament, tandis que la plus petite étoile de la Voie lactée s’écriait :
– Tu peux y aller, Peter !

Un soir, alors que les parents s’apprêtent à sortir chez des amis, Nana la nourrice des enfants, qui n’est autre qu’un chien, ne cesse d’aboyer. Mr Darling, pensant qu’elle est juste capricieuse la chaîne à sa niche. Mais Nana était lucide du danger qu’encourait les enfants… Et en effet, une fois les parents sortis, un petit être du nom de Peter Pan rentre dans la chambre des enfants. Comme ceux-ci se réveillent, ils le voient et sont bien sûr émerveillés. Il leur apprend à voler, d’abord dans leur chambre, puis en dehors de la maison, pour les emmener au pays de l’Imaginaire. C’est là qu’ils vont vivre un tas d’aventures, rencontrer des pirates dont le fameux Capitaine Crochet, des Peaux-Rouges, le célèbre crocodile qui fait tic-tac, mais aussi les Enfants Perdus.

Comme je vous le disais dans mon introduction, j’ai adoré ce conte! J’ai vraiment aimé me retrouvé au Pays de l’Imaginaire avec Peter et tous les autres. Et d’ailleurs, j’ai été heureuse de voir que Peter Pan était un peu plus malicieux que dans le dessin animé de Disney. Il ressemble plus à celui de Once Upon A Time dans le sens où il fait tout pour arriver à ses fins. Certes, il est très orgueilleux, mais ce n’est pas dérangeant dans le livre, car l’auteur coupe justement les passages où il se vante de ses exploits.

Afficher l'image d'origine

J’ai eu un peu plus de mal avec Wendy. Au début du conte, elle restait une petite fille gentille et appréciable, quoiqu’un peu niaise. Mais ensuite, malgré son jeune âge, elle se prenait un peu trop pour ce qu’elle n’était pas, c’est à dire une maman. Certes, c’est ce que les enfants perdus voulaient. Mais elle y croit trop. Elle est trop autoritaire et se croit un peu tout permis. Elle est légèrement agaçante… Et surtout, elle ne comprend pas que Peter recherchait une maman aussi et non pas une jeune fille de laquelle il tomberait amoureux.
Mais il y a quelque chose que j’ai adoré, c’est les conflits perpétuels entre Wendy et Clochette! Cette fée, bien que petite, sait se défendre, et n’abandonne jamais.

– Peter, demanda-t-elle en s’efforçant de parler avec assurance, quels sont exactement tes sentiments pour moi ?
– Ceux d’un fils dévoué Wendy.

– C’est bien ce que je pensais.
Et Wendy alla s’asseoir toute seule à l’autre extrémité de la chambre.

J’ai adoré le Capitaine Crochet. Il se dit si courageux et est pourtant si lâche! C’est un personnage assez épique et qui m’a bien fait rire, surtout dans les passages où l’on entend le tic-tac du crocodile arriver.
J’ai été étonné de voir aussi que le Mr Mouche que l’on connaît dans le dessin animé, garde son nom anglais dans le livre (il s’appelle Smee).

J’ai beaucoup aimé la plume de James M. Barrie. Sa façon de raconter une histoire est loin d’être monotone, elle est ponctuée de petites questions qu’il se pose ou qu’il pose au lecteur et cela rythme vraiment l’ensemble du livre. J’aime aussi sa façon de décrire les personnages, la plupart du temps avec une pointe d’ironie.

Bref, j’ai été très heureuse de faire ce petit voyage au Pays de l’Imaginaire avec les trois enfants Darling. Je ne me suis ennuyée à aucun moment du livre et j’ai surtout adoré la « bataille finale ». Si vous n’avez pas lu ce classique, je vous le conseille, il est rapide et facile à lire.

Note : 18/20
Afficher l'image d'origine

Wendy se sentait débordante d’admiration pour Peter ; mais elle savait que lui-même devait crever d’orgueil ; il allait très probablement pousser son cocorico triomphal et se trahir lui-même. 

Publicités