Love and the city – Sophie Kinsella & Lauren Weisberger

par alltimereadings

Couverture Love and the city

Résumé :

« Deux nouvelles inédites sur l’amour et ses petits tracas par deux auteurs stars de la Chick Lit. Changing People (Les gens changent) : Par le plus grand des hasards, Sarah se retrouve à poser du papier peint chez son ancien petit ami, qu’elle a quitté il y a quelques années alors qu’il venait de la demander en mariage. Elle laisse parler son coeur et se retrouve dans une situation… délicate ! The Bamboo Confessions (Les confessions du bambou) : Sur un coup de tête, Katie, New-Yorkaise bon teint, décide de partir au Vietnam, pour un séjour  » routard « . Ses parents et son petit ami avocat ont bien du mal à comprendre ses motivations. Ce voyage sera pourtant l’occasion pour Katie de faire le point sur sa vie… »

Mon avis :

Ceci est ma première expérience de lecture en anglais! Je me suis dit que me lancer dans deux petites nouvelles était déjà un bon moyen de me débuter prudemment dans la lecture en VO, plutôt que de me plonger directement dans du Jane Austen!
De plus, ce livre fait partie de la série bilingue de l’édition Pocket. Mais je dois vous avouer que je n’ai pas lu la traduction française. Je n’ai lu que la partie en VO ainsi que les notes contenant les mots un peu plus compliqués, mais l’histoire est assez facile à comprendre, on s’en sort très bien sans la traduction.

La première nouvelle est Changing People de Sophie Kinsella. On y rencontre Emma et son amie Fizz. Cette dernière se demande bien ce qu’elle peut faire de sa vie. Après avoir essayé des métiers plus ou moins loufoques elle décide de se lancer dans la décoration d’intérieur avec l’aide de son amie. Sa première cliente se prénomme Arabella et a un point commun avec Emma….. un certain David!

« Your boyfriend is called Dee-Dee ? » I say disbelievingly.
« It’s what I call him, says Arabella. I love pet-names. Don’t you ? »
« Well », I say, « For a pet perhaps ».

Cette nouvelle débute assez bien, elle donne envie de découvrir la suite. Cependant, au cours de l’histoire, un crash d’avion est évoqué, un accident qui aurait éloigné Emma de tous ses proches. Mais il n’y a pas plus d’explications que cela et en fait, ça n’apporte rien à l’histoire. On est plus déçu à la fin, car on n’y comprend pas grand chose. C’est comme si la nouvelle finissait en suspend. Je pense même que Sophie Kinsella aurait pu écrire un livre de la taille de Confessions d’une accro du shopping si elle avait vraiment voulu développer son histoire…
Donc, je n’ai pas été convaincue par cette nouvelle. C’est dommage car la plume de l’auteur est agréable, on retrouve l’humour propre à la Chick lit et les mots utilisés sont faciles à traduire.

La seconde nouvelle est The Bamboo Confessions de Lauren Weisberger. Dans celle-ci nous découvrons Katie, une jeune femme qui a décidé de partir quelques jours au Vietnam, pour se prouver à elle-même, à sa famille et à son petit-ami qu’elle n’a pas besoin de vivre luxueusement. Hors, elle se rend compte au début du voyage que ses conditions de vie vont être très rudimentaires…

J’ai préféré cette deuxième nouvelle. Elle est agréable à lire, le vocabulaire utilisée n’est pas trop compliquée. J’ai bien aimé Katie, elle est assez rigolote. J’ai aimé lire ses aventures, même si cette nouvelle est relativement courte.
Le personnage de Matt est assez détestable, mais cela rajoute un petit peu de piquant à l’histoire! Au contraire, Stephen est attachant. Quant à Claire, elle est assez spéciale dans son genre, mais elle prête à sourire.

Hi, all ! Welcome to Hanoi ! My name’s Claire, but you can all just call me… Claire ! She howled. And horrifyingly, so did everyone else.

Afficher l'image d'origine

La fin de cette nouvelle n’est pas surprenante. En effet, même si j’ai préféré cette histoire à la précédente, le tout reste assez plat, assez monotone. On va dire que c’est une lecture divertissante, mais ce n’est pas non plus un chef d’oeuvre dans lequel on se plonge avec plaisir. C’est juste histoire de passer le temps, d’autant plus que c’est très court donc très rapide à lire.

Si je devais nommer un point positif, ce serait le fait que les deux histoires sont assez simples dans l’ensemble et par conséquent le vocabulaire est compréhensible pour un novice dans la lecture en VO. En ce qui concerne la traduction française je n’y ai jeté qu’un bref coup d’oeil et elle ne m’a pas paru très convaincante (les avis sur la traduction sont unanimes sur Livraddict et sont plutôt assassins…). Mais je pense qu’on peut très bien se passer de la version française tout en comprenant ce qu’on lit.

Bref, ce petit livre est un bon début pour ma lecture en VO car il est facile à lire. Cependant les histoires sont sans grand intérêt et tellement courte qu’on n’a pas le temps de s’attacher au personnage. Si vous êtes fan de Sophie Kinsella ou Lauren Weisberger, je vous dirais de passer votre chemin car ces nouvelles sont loin de leur talent habituel.

Note : 12/20

I read it [the mail] twice more just to make sure I hadn’t missed any implied « I love yous » or « I miss yous » or anything that would indicate that my absence provoked more in him than simply needing to schedule the maid more often. But nothing. Instinct dictated that crying was in order but, oddly, the tears didn’t come.


Des mêmes auteures :

Couverture L'accro du shopping à Hollywood

Publicités