Le Roi Arthur – Michael Morpurgo

par alltimereadings

Couverture Le Roi Arthur

Résumé :

« C’est une longue histoire, une histoire de grand amour, de grande tragédie, de magie et de mystère, de triomphe et de désastre. C’est mon histoire. Mais c’est l’histoire surtout de la Table ronde où, autrefois, siégeait une assemblée de chevaliers, les hommes les meilleurs et les plus valeureux que le monde ait jamais connu. Je commencerai par le commencement, quand j’étais encore un enfant à peine plus âgé que tu ne l’es aujourd’hui. »

Mon avis : 

Dans ce livre jeunesse, nous découvrons l’histoire du Roi Arthur, de son adolescence jusqu’à la fin du royaume de Camelot. Le narrateur n’est autre qu’Arthur. Il raconte son histoire à un jeune garçon qu’il a rencontré par hasard, et qu’il a sauvé de la noyade.
Seulement, je trouve que le début est assez mal amorcé et on se demande qui est le garçon que l’on découvre dans le premier chapitre. Quel est son rapport avec la chevalerie et le roi Arthur ? En quoi va-t-il être un personnage clé de l’histoire ? Eh bien, en fait ce petit garçon dont on ne connaît même pas le nom, ne sert fondamentalement… à rien. Il n’est qu’un prétexte pour qu’Arthur Pendragon raconte son histoire. Je vous avoue donc que pendant le premier chapitre, j’étais un peu perdue.

02
Puis, une fois que le petit garçon est confortablement installé, on découvre enfin l’histoire d’Arthur. Cela commence lorsqu’il était un enfant. On découvre également à ce moment-là son frère Kay. Les deux frères et leur père vont effectuer un voyage qui va changer la destinée d’Arthur.

J’ai trouvé le début un peu lent. Je me suis un peu ennuyée sur les premiers chapitres. Les actions ne sont pas assez développées. Par exemple on nous dit que les Saxons ont essayés d’envahir, qu’un tel à voulu tuer un roi … Mais toutes les péripéties sont uniquement citées, on n’en découvre pas davantage. Un des seuls points positifs que l’on trouve dans cette partie est la relation entre Arthur et Merlin que je trouve très touchante, on dirait presque une relation père-fils.

Je suis fier de vous, Arthur. Je ne pourrais pas l’être davantage si vous étiez mon propre fils. Et comme j’aurais aimé que vous le soyez !

Pour moi, le livre a vraiment commencé à devenir intéressant à partir du moment où Arthur et Guenièvre sont mariés, et Camelot bâti. C’est là que l’on va enfin pouvoir découvrir l’histoire des Chevaliers de la Table Ronde.
D’ailleurs, Arthur va demander au petit garçon qu’il a recueilli de choisir 3 chevaliers afin qu’il lui raconte leurs histoires. Il va choisir Gauvain, Tristan et Perceval. J’ai beaucoup aimé les 3 chapitres relatant leurs aventures. Et je dois bien avouer que celle de Tristan et Iseut m’a particulièrement plu! Il y a également un chapitre consacré à Lancelot.

Les chapitres consacrés aux chevaliers vont en réalité amener la suite et fin de l’histoire, puisque l’histoire entre Lancelot et Guenièvre va impacter tout le royaume de Camelot et donc tous ses habitants.
D’ailleurs, je n’ai pas vraiment apprécié le personnage de Guenièvre. Enfin, je sais que dans la légende, elle agit réellement comme cela et qu’elle trahit donc Arthur, mais dans le livre je trouve qu’on accentue vraiment ce point là et qu’on s’attarde sur le fait que son mari ne représentait plus rien à ses yeux une fois qu’elle a commencé sa relation avec Lancelot. Elle est assez méprisante!

01

Elle regardait Lancelot avec une admiration non dissimulée, son collier de boutons d’or dansant au bout de ses doigts. Il le lui prit des mains et le lui posa délicatement sur la tête.

« Une couronne idéale pour la plus adorable de toutes les reines, dit-il ».

Bref, dans son ensemble le livre est appréciable ! Le début est un peu lent et je m’attendais donc à une petite déception, mais au final j’ai été surprise de voir qu’on se rattrapait si bien sur la fin.

Note : 14/20
0

La mort fait partie de la vie. A la minute où nous naissons, nous sommes condamnés à mourir. L’important, c’est ce que nous faisons tant que nous sommes vivants.

Publicités