Dix-neuf secondes – Pierre Charras

par alltimereadings

Résumé :

« Sandrine et Gabriel se connaissent depuis vingt-cinq ans. Pour éviter l’usure irréparable de leur couple, ils imaginent ensemble un jeu. Ils se donneront rendez-vous dans la rame du RER de 17h43, nom de code Zeus, à Nation. Sandrine décidera de descendre ou non de la porte arrière de la troisième voiture. 19 secondes, 18 secondes, 17 secondes : Pierre Charras déroule son intrigue au fil d’un impitoyable compte à rebours. Dix-neuf secondes suffiront pour que le train quitte le tunnel, émerge dans les lumières du quai, stationne et reprenne sa course. Dix-neuf secondes au terme desquelles on bascule sans préavis d’une banale affaire de rupture à une tragédie brutale, irréversible… »

Mon avis :

Woah. Ce livre est juste prodigieux. Je l’ai littéralement dévoré! Il est composé de 3 parties : Zeus, Styx, Hadès. La quatrième de couverture n’évoque en fait que la première partie.

Nous voilà donc sur le quai de la station Nation, en compagnie de Gabriel, il est 17h43, le RER va entrer en gare et Sandrine va ou ne va pas descendre sur le quai pour rejoindre son compagnon. Au moins on peut dit que si rupture il y a, elle sera originale!

Gabriel et Sandrine ne sont, en fait, pas les deux seuls personnages principaux. Bien sûr, l’histoire part d’eux, mais on découvre également Sophie ou Emmanuel par exemple (qui sont deux passagers du RER qui se trouvent aux côtés de Sandrine). Nous découvrons donc les pensées de chaque personnage à ce moment précis. Je trouve que cette première partie du livre illustre bien notre vie quotidienne. On croise tous les jours des dizaines de personnes, sans jamais réaliser qu’elles aussi ont des tas de pensées joyeuses, tristes, sordides ou farfelus qui leur passe par la tête.

On apprend donc à connaître ces quelques personnages tout en continuant de se demander si Sandrine va descendre ou non du RER et en se questionnant sur la suite de l’histoire – même si l’auteur nous donne un indice assez gros – : pourquoi nous avoir présenté Sophie, Emmanuel, Gilbert, l’homme au blouson jaune ? Quel sera leur rôle dans l’histoire de Gabriel et Sandrine ? La première partir se termine sur un chapitre où Sophie est la narratrice. Et je peux vous assurer qu’en lisant la dernière phrase du chapitre, ma réaction a été :

giphy-111

Là le récit entre dans sa deuxième phase, aussi inattendue que tragique. Je ne peux pas trop en dire sur la 2e et la 3e partie, sans vous révéler l’issue. Ce que je peux dire par contre, c’est que l’auteur réussit à nous faire entrer dans son récit, on a l’impression d’y être.
Quant à la 3e partie, l’auteur a bien maîtrisé. Je pense que s’il s’était trop attardé, le livre serait devenu lourd et un peu lent. Mais là, c’est parfaitement dosé, une trentaine de pages suffisent. On se doute bien de l’issue finale de ce livre, même si pour ma part j’espérais qu’il en soit autrement. Après le choc de la deuxième partie, ma réaction en fermant le livre a été :

Bref, ce livre, c’est de la bombe. Un vrai petit coup de cœur, je vous le conseille.

Note : 18/20

NB : difficile de mettre des citations du livre dans l’article, sans vous spoiler!

Publicités